Le conseil naturopathique

Après les fêtes, on se remet au bouillon de mamie

C’est une manière simple, efficace et gourmande pour éliminer les excès alimentaires, de ces dernières semaines. Les bouillons permettent de réhydrater le corps et de lui apporter vitamines et minéraux. Tout ce que la consommation d’alcool et de graisses saturées ont mis à mal.

Un petit coup de cœur pour le bouillon miso qui permettra de rééquilibrer la flore intestinale. En effet, le miso est un aliment fermenté qui a l’avantage de renfermer des probiotiques, des bonnes bactéries aux effets bénéfiques sur notre système digestif et immunitaire.

Il faudra bien sur prendre soin de faire vos bouillons avec des légumes bio en général, poireau, carotte, navet, oignon vous pouvez ajouter une branche de thym, quelques feuilles de laurier, des baies, du gingembre, ou des petites algues wakamé pour un côté iodé. Faire cuire à base température et pas trop longtemps, pour conserver toutes les vitamines et tous minéraux .

Cuisiner et lâcher prise

Cuisinez sans recette, en étant à l’écoute, de vos envies, de vos émotions, que tel aliment provoque en vous est une thérapie : c’est ne plus être contrôlant(e), c’est lâcher prise, c’est laisser parler sa créativité, sa spontanéité.

Et si c’était renouer avec son enfant intérieur !

Pourquoi manger vivant

Rappel préliminaire : ce qui est vivant est forcément cru, l’inverse n’est pas vrai. Le poisson se mange cru mais n’est pas vivant !

Mangez vivant pour préserver les enzymes des aliments, détruits par la cuisson dés 42° ou par une trop longue conservation , comme pour les légumes. Consommez celles-ci rapidement après récolte et toujours très peu préparées.

Les enzymes sont indispensables aux multiples réactions biochimiques dans notre corps. Les enzymes facilitent la digestion qui commence dans la bouche par la mastication,

Les enzymes boostent notre immunité.

Manger vivant c’est tout bon ! joyeux appétit 🙂

Réflexion autour de la naturopathie

« la démarche naturopathique », aller consulter une naturopathe est une sorte d’enquête individuelle qui commence par l’anamnèse, questionnaire visant à établir le bilan de vitalité du patient. Cela demande une véritable implication de sa part dans sa guérison.

La prise de conscience alimentaire commence par s’interroger sur le modèle de   » la consommation plaisir « ( si loin de l’alimentation plaisir) qui rend malade à plus ou moins long terme.
Ne pas oublier que la nourriture absorbée a un impact psychologique certain.

Pour être en bonne santé, les aliments que nous consommons doivent être porteurs de vie(exemple crus, germés, cuits à la vapeur douce) d’où la nécessité de se tourner vers des aliments sains, au lieu des préparations industrielles(trop sucrées, salées, pleines de conservateurs) qui contiennent en elles les germes de maladies.

Une alimentation saine n’est pas synonyme de régime, de frustration, mais de plaisir(s) sans cesse renouvelé(s).En alliant la pratique d’activités physiques appropriés, la naturopathie travaille à nous donner un corps sain et un mental éveillé, fort.

A votre santé 🙂

Autre réflexion :

Dans nos sociétés occidentales, il nous est difficile de croire en nos ressources naturelles de guérison, notre pouvoir d’auto-guérisson par des processus physiologiques simples tels que l’alimentation-vitalité, la réflexologie plantaire

Proverbe Tibétain

“Le secret pour bien vivre et longtemps est : manger la moitié, marcher le double, rire le triple et aimer sans mesure.”

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :